Bienvenue à bord .

Le S&S 34, conçu par Olin Stephens en 1968, a marqué de son empreinte toute une génération.

Mao Titoï III (ex- Artaban) vous invite à le découvrir .

Historique     MAO TITOI III

 Sparkman et Stephens 34, (design Olin Stephens n° 1959)

 Sloop bermudien, gréement en tête de mât, construit en 1969, par le chantier WINFIELD ( Rochester, Kent) en fibre de verre ( fibre glass).

Immatriculé aus Affaires Maritimes en juillet 1970, à Saint Malo, propriétaire : Remi Le Tortu sous le nom de « ARTABAN »,

Vainqueur (classe IV du RORC) de COWES-DINARD en juillet 1971. 

Vainqueur Mémorial LABAT, Juillet 1971

Rénové en 2000, par Arnaud COURTEL

3ème Perros-Classic 2003 (Christian CHAUFOUR)

Voiles N° FRA 4718 C

Couleur de coque (hull colour) : bordeaux.

 

 

 

A propos du S&S 34, MAO TITOÏ III (ex- ARTABAN) :

Ou de  « l'irrésistible ascension d'un voilier de course-croisière hors classe. »

« La mer ne s’apprend pas, elle se vit. » Claude Harlé

Au cours de la remise des prix 2012, MAO TITOÏ III reçoit la plus belle des récompenses

du YCC : une splendide demi-coque réalisée par Serge Robigo des Ateliers des Petits

Modèles du Musée Maritime de La Rochelle, pour sa victoire dans le CCMA Classe 3.

Bien sûr, c'est la performance sur l'eau dans le CCMA 2012 qui est retenue  mais c'est

aussi la récompense d'une  présence assidue et d'une certaine forme d'engagement au

sein du YCC.

Un peu d'histoire(s) .

C'est en 2003, que ARTABAN retrouve ses eaux d'origine à l'embouchure de la Rance

et qu'il devient MAO TITOÏ III.

Les plus anciens s'en souviennent, en juillet, eut lieu la première édition de la

PERROS CLASSIC . « l'idée était de renouer avec la tradition de la « Course des Îles » des années 60 ... 

Ce fut un beau succès avec la présence de nombreux « Classiques » parmi les quels on notait, entre autres, SABA, GRIFFON , KHAYYAM,

        KRAKEN II, ELOISE II ainsi que RAAN, CHRISANDO, CARIACOU, HELISARA, PEN DUICK, BAMBI et MAO TITOÏ III .

Cette année-là, nous étions, Martine et moi, équipiers de VELA. Ce fut l'occasion d'un premier contact avec KRAKEN II et son équipage tonitruant (Bertrand, Fanch, Jérôme, Patrick...) mais aussi le splendide CHRISANDO (propriétaire : Patrice Vazeux)... Le hasard nous fit, aussi, lier connaissance avec Christian Chaufour , propriétaire de MAO TITOÏ III, au cours du repas des équipages. VELA et son équipage sont conviés à une petite visite à bord. C'est un voilier séduisant par ses lignes et par sa taille. MAO TITOÏ III . se classera 3ème de cette première édition.

Au printemps suivant (mars 2004), aux Bas Sablons, Raymond LABBE qui a supervisé la restauration du cockpit de VELA,  rend une visite de courtoisie à  son propriétaire à l'occasion du carénage. Lors de leur conversation entre malouins une petite phrase : « ARTABAN *est à vendre... ». Pas de doute en ce qui me concerne, ARTABAN = MAO TITOÏ III, et nous nous sommes mis en tête durant l'hiver d'acquérir notre propre voilier.  De retour à Brest, j’entame une recherche des coordonnées de son propriétaire et lui adresse un mail précisant « le bateau est-il à vendre ? ». Dans sa réponse, Christian Chaufour confirme que MAO TITOÏ III  est mis en vente  et qu'il vient, tout juste de publier l'annonce dans « Voiles et Voiliers ». Il participera, en juillet, à « BREST 2004 » où nous pourrons l'entrevoir. L'essai à bord aura lieu courant aout à Dinard, son port d'attache. Impossible ne pas être séduit par ce voilier et par la possibilité de participer aux rassemblements « classiques ».

MAO TITOÏ III  rejoint Brest en novembre 2004.

[*] En fait, Raymond LABBE parlait du voilier de son ami Rémi LE TORTU (premier propriétaire de MTT) , un Carter 37 !

2005 : Première édition de la Channel Classic Regatta, en association avec la Perros Classic.

L'invitation est alléchante : une course de gentleman, le plaisir de côtoyer de splendides yachts et nul besoin d'être un compétiteur [Merci Bruce !]

La flotte des « classiques » est divisée en 2 classes :

CLASSE 1 (Vintage), parmi les quels :

CHRISANDO, MARIE CHRISTINE III, ainsi que KELPIE, NAN, LUTINE, PAZIENZA., FOGLIO....

CLASSE 2, dont :

HELISARA, CARIACOU, PERSEPHONE, RAAN, MAO TITOÏ III

Manquent à l'appel les yachts de Bretagne Sud et Atlantique présents en 2003 mais le YCC vient de naître et son programme est chargé !

MAO TITOÏ III participe en croisiériste. Le temps est au beau fixe mais la maîtrise du petit temps et des courants est loin d'être acquise : à DARMOUTH, il franchira la bouée au vent, sous spi, avec un tour de retard sur les compétiteurs et, ensuite, terminera hors temps à St PETER et à TREGUIER !

Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse !

2006 « Centenaire de COWES-DINARD ».

L’événement est ouvert, exceptionnellement, aux « classiques ». MAO TITOÏ III ne peut manquer cela, d'autant que – c'est une réalité – en 1971, la Classe IV a bel et bien été remportée par … ARTABAN.

MAO TITOÏ III  quitte l'ABER ILDUT  le samedi 9 juillet pour une belle et calme traversée de la Manche qui le ramène, en escale, à DARTMOUTH. La date est mémorable, souvenez-vous : et 1, et 2 et 3 …

L'équipage est composé de Martine, Eric et Michel (notre voisin de LAMPAUL-PLOUARZEL, 71 ans, pour qui c'est l'occasion de découvrir la pratique de la plaisance !).

Découverte pour nous de la Mecque de la voile, descente sous spi du SOLENT, mais pas d'exploit, une nouvelle fois, si ce n'est une belle quantité de maquereaux le soir du premier jour !

2007 : une année sans pour MAO TITOÏ III du fait d'une restriction de navigation ordonnée par la « faculté » suite à un incident de santé ! Mais année remarquable !

BÉNODET, fin juin, « BELLE PLAISANCE », nous sommes une nouvelle fois équipiers sur VELA. La météo n'est pas très clémente : la remontée de l'ODET a été annulée. Au cours de la soirée des équipages, nous (re)lions connaissance avec Bertrand et Fanch (de KRAKEN 2) qui viennent tout juste de finir un bref tour de chant traditionnel. Rappel de souvenirs de la PERROS CLASSIC 2003...Sujets de conversation communs : Fanch est brestois, plus précisément lampaulais. Bertrand joue les public-relations pour le YCC et ses manifestations. Longue soirée, longs échanges, au revoir...

 

LAMPAUL, début aout, soirée pluvieuse sur la lande, visite impromptue de Fanch et Mich :  invitation pour une virée nautique de Brest à La Rochelle sur GWALARN (le « Dauphin Vert » de Paul Sergent) à l'occasion du rassemblement des plans Sergent organisé autour du cinquantenaire d'ELOISE 2.

LA ROCHELLE, malgré la saison, a des allures de CHERBOURG mais fête dignement l'arrivée de la Coupe des 2 Phares et les nombreux plans Sergent présents. Nouveaux venus, nouvelles connaissances : Famille Kerrand quasi au complet, Bernard et Michèle, Nannou et Jean Pierre,  Jacques …

LAMPAUL, octobre. Bernard et Michèle sont de passage en Bretagne et nous les recevons en compagnie de Fanch et Mich. Le Secrétaire Général du YCC prend , un temps, le dessus pour nous proposer un programme alléchant en mai 2008 : Semaine Classique de la Voile, Centenaire de Viola !

2008 : une année bien remplie.

MAO TITOÏ III , cette année-là, se lance dans le challenge comme on entre en religion !

En mai. de Brest à La Rochelle puis retour sur Brest.

En juin, de Brest à Quiberon puis Bénodet et retour sur « Brest 2008 ».

En juillet, de Brest à La Rochelle ( Coupe des 2 Phares).

En septembre de Brest à La Rochelle (Grand Pavois).

En Octobre, retour sur Brest !

Un peu plus de 2000 milles et 8 passages du Raz de Sein !

Pas d'exploits, MAO TITOÏ III  ne fait pas vraiment partie des compétiteurs mais commence à montrer les dents (de requin !) à l'occasion de la Coupe des 2 Phares et de ses prologues en Rade de Brest.

10ème du CCA pour 8 participations, avec 1 point d'avance sur le suivant (Chrisando) pas si mal ! De l'avis de tous : « peut mieux faire », mais MAO TITOÏ III  a débuté la saison avec un rating jamais égalé 1,123 suite à une erreur de déclaration du déplacement !

Une déception, il échoue à son examen de passage pour devenir armateur du YCC.

2009 :

La saison commence avec le rendez-vous de la Semaine du Golfe, suivi des Jauges Classiques de La Trinité et de l’Échappée Classique de Quiberon. Retour sur Brest à l'issue, sans passer par la case « Belle Plaisance », rendez-vous a été pris dès 2008 pour la « Channel Classic Regata », 3ème du nom, à DARMOUTH. MAO TITOÏ III  y retrouve RAAN et PANGUR BAN et redore son blason en se classant 1er à DARMOUTH dans sa catégorie et 2ème de la Darmouth- Paimpol Channel Race Classic ).

Retour, ensuite, sur Brest, faute d'équipiers pour continuer autour de Bréhat et de Guernesey.

La Coupe des 2 Phares, qui part de Lorient, débute favorablement mais se terminera sans gloire à l'approche, de nuit, de La Rochelle éclairée des milles feux de la côte !

La saison se terminera à TRÉBEURDEN, en septembre, lors la Trégor Classique, par une victoire d'une courte tête sur PANGUR BAN, avec la complicité de l'armateur-skipper de SABA, vous savez, celui sait « partir à point »...

9ème au général du CCA avec seulement ( ! ) 5 participations  mais plus de 1500 milles parcourus.

 

2010 :

MAO TITOÏ III  ayant quelques soucis sur sa motorisation, j'en profite pour m'introduire à bord du « monstre du CCA » à savoir KRAKEN 2. La Semaine Classique de La Rochelle sera une bonne occasion pour apprendre les bonnes recettes pour gagner une régate ! Le programme proprement dit commence par le rendez-vous de la Trégor Classique, début juin, suivie immédiatement des Voiles de la Citadelle à Port Louis et de la Belle Plaisance à Bénodet.

Questions résultats, MAO TITOÏ III  ne s'en tire pas trop mal, bien que n'ayant pas renouvelé son exploit à TRÉBEURDEN, la faute aux Nicholson 36, TÉMÉRAIRE et JANESSA, sujets de sa gracieuse majesté...Cependant, il se trouve occuper la 1ère place du Trophée du Comité des Coupes de Bretagne ! La « Brest Classic Week » est l'occasion de rajeunir l'équipage de MAO TITOÏ III  : Benjamin, Quentin et Thibault, tous trois élève-officiers de Marine Marchande et de trouver une bonne motivation pour participer, enfin, aux Voiles de Légende à La Baule. Entre temps, participation pour le plaisir à la première partie de la Coupe des 3 Phares au départ de Fowey, l'occasion de retrouver MABEL, CHRISANDO, RAAN et les autres...Les caprices de la météo nous ferons renoncer aux Scyllies.

16ème, seulement  au général, avec 4 courses validées. Mais  MAO TITOÏ III  inscrit son nom au Trophée du Comité des Coupes de Bretagne 2010 et, encore une fois, de nombreux milles à son compteur.

2011 :

Pour cette année 2011, le programme de MAO TITOÏ III  comportait d'une part, la nécessité de quitter son ponton du « port du Château » de Brest pour rejoindre le port de La Rochelle, son futur port d'attache, et, d'autre part, de participer, comme les années précédentes depuis 2008, aux divers rassemblements (régates) du CCMA, organisé par le Yacht Club Classique.

Cela commence en mai par une « mise en bouche » au Bono, suivie par la Semaine du Golfe. MAO TITOÏ III  va connaître un incident de têtière de génois, témoin des efforts sollicités par la compétition. Escale ensuite à Quiberon (Échappée Classique), puis à Bénodet. MAO TITOÏ III  terminera les régates de la « Belle Plaisance » en 8ème position toutes classes confondues, à égalité avec DIONE et 3ème des « post-soixante huit ». Les étapes suivantes nous ramènent en Bretagne Nord, en compagnie de PANGUR BAN et de CHRISANDO. Escales à Saint Evette, l' Aber Wrach, Lézardrieux  et Paimpol pour « la Ronde des Îles », 2ème partie de la Channel Classic Regata 2011.

La « Trégor Classique », courue en baie de Lannion, sera l'occasion d'un beau duel entre CHRISANDO et MAO TITOÏ III.  Nous terminerons deuxième. Nous occupons alors la première place du CCMA (par  cumul des points : 6 courses validées contre 5 pour les autres concurrents).

Benjamin, Thibault et Cie se charge du convoyage sur La Baule, le rendez-vous suivant. Fort de ses performances depuis le début de l'année, MAO TITOÏ III  entend bien figurer. Hélas, trois fois hélas ! Lors des régates des « Voiles de Légende »,  nous sommes 3ème du premier parcours côtier (temps compensé)  mais, au cours de la deuxième régate la têtière du génois nous abandonne, une deuxième fois, et nous terminons en 19ème et dernière position ! Le lendemain, les régates commencent par un parcours technique court  dans lequel nous terminons 4ème en temps réel. L'après-midi le vent est de 25-30 nœuds. Au près MAO TITOÏ III, (génois modérément enroulé, grand voile pleine), fait merveille et avant d'entamer le dernier bord, sous spi, nous devançons DORIS le Tina de Pierre Follenfant  et sommes 3ème en temps réel, derrière ILHABELLA 2 et ORANA. Hélas, le support de winch de spi bâbord s'arrache. Au final, 5ème  seulement, mais quel plaisir !

 

MAO TITOÏ III  rejoint ensuite La Rochelle, convoyé, une nouvelle fois par son jeune équipage.

Mais la saison n'est pas finie. La Coupe des 2 Phares nous attend pour rejoindre … BREST !

Les conditions météos sont « idéales » pour un S&S 34, résultats : 1er à Kernével en temps réel et compensé (malgré un mouillage forcé à quelques encablures de la ligne d'arrivée), 1er à Brest, en temps réel et compensé devant GULLVEIG ! Et pour finir, en Rade de Brest, 1er des « Voiles d'Iroise » !

Retour sur La Rochelle sans passer par la « Houat an Dro » faute de temps et d'équipage. La saison se termine par le Trophée Harlé et son départ « marseillais ». MAO TITOÏ III  tentera de valider ses performances mais prendra le départ avec 3 minutes de retard du fait d'une erreur de chronomètre ! Qu'importe le bilan de la saison est plus que satisfaisant après plus de 1800 milles de navigation :

4ème au général, avec 10 participations, détenteur du Trophée Langlois et de la Coupe des 2 Phares.

 

2012 :

Un grand objectif en ce début d'année : PLYMOUTH-LA ROCHELLE qui inclue la Coupe des 2 Phares. La nouvelle saison  sera bien chargée du fait de l'obligation de suivre le circuit CCMA pour limiter les frais portuaires. Durant l'hiver, MAO TITOÏ III  se refait un brin de beauté pour être digne de la nouvelle classe 3. La « mise en bouche » et la Semaine Classique sont l'occasion de se confronter à ses adversaires directs, le Tina DORIS et le Swan 36 TALIA qui sort d'une longue et très belle restauration. Ensuite, remontée vers la Bretagne Sud, Voiles Classiques de la Baie de Quiberon, Voiles de la Citadelle où MAO TITOÏ III  se contente de figurer honnêtement. Impasse sur la Belle Plaisance mais convoyage par Thibault et Benjamin jusqu'à Brest pour les « Tonnerres... » et Douarnenez.

MAO TITOÏ III  rejoint la flottille engagée dans la Plymouth-La Rochelle pour, cette fois, tenter de bien figurer. 3ème du général, 3ème de la Coupe des 2 Phares, les efforts sont récompensés. MAO TITOÏ III  occupe, mais, c'est sans surprise, la première place du CCMA Classe 3, du fait de ses nombreuses participations, et apprécie de rivaliser en points avec les premiers de la Classe 1. Nouvelle participation aux Voiles de Légendes, avec un résultat moyen comparativement à l'année précédente, MAO TITOÏ III  tentera, en vain, de rivaliser avec le, désormais redoutable MARGUERITE au rating très proche. Cette fois, la Houat an dro est au programme mais la Baie de Quiberon n'est pas la Rade de Brest et les résultats s'en ressentent. Retour sur La Rochelle pour le Défi du Bar, dernière participation pour MAO TITOÏ III  à cette longue et belle saison 2012,

 

Belle récompense pour Mao Titoï III, champion du CCMA 2012

Le 17 novembre, dans les locaux du Musée Maritime de La Rochelle, à l'occasion de l'AG du YCC et de la remise des prix, Mao Titoï III s'est vu remettre cette magnifique demi-coque.

C'est l'oeuvre de Serge ROBIGO (Atelier des Petits Modèles du Musée Maritime de La Rochelle), un passionné et un véritable artiste.

 

 

PALMARES

Comme beaucoup de plans Stephens, le S&S 34 est redoutable au près dans la

brise et est capable de bonnes performances dans le petit temps et le portant.

De plus, avec le temps, MAO TITOÏ III  est, sans aucun doute, devenu plus

compétiteur qu’il ne le veut ou ne le prétend.

Qu’on en juge par :

 

  • 2008 5ème Coupe des 2 Phares, 10ème CCA
  • 2009 1er  régates de Darmouth, 2ème Channel Race Classic, 1er Trégor Classique 9ème CCA
  • 2010 Trophée du Comité des Coupes de Bretagne, 3ème Trégor Classique, 6ème Brest Classic Week, 16ème CCA
  • 2011 1er Coupe des 2 Phares, 1er Les Voiles d’Iroise, 5ème Voiles de Légendes,Trophée Langlois ,4ème CCMA
  • 2012. 3ème Mise en Bouche,3ème Semaine Classique, 3ème Coupe des 2 Phares, 3ème Plymouth- La Rochelle, 3ème Défi du Bar, 1er CCMA Classe 3

 

 

2014 année sabbatique pour Mao Titoï III ?

Cette année MTT fêtera ses 45 ans d'existence. Ce sera aussi le dixième anniversaire de son acquisition, deux bonnes raisons pour lui redonner un peu de son lustre d'antan.

La première motivation de ces travaux reste de tenter de mettre fin au principal défaut de MTT de connaître des infiltrations d'eau conséquentes lors de sa progression au près dans la brise : jonction coque-pont ? étanchéité pieds de chandeliers et/ou pieds de cadènes ? Hublots ? rails d'écoutes de génois ? ...

Pour raison de sécurité, le changement des passe-coques (d'origine) s'impose également , ainsi que la mise à niveau des pompes de cales.

C'est ainsi que MTT a été mis à sec au Chantier Hervé de La Rochelle fin octobre 2013, là même où ses complices de la Classe 3 , Doris et Talia , ont séjourné antérieurement .

Le retour à son élément naturel devrait se faire courant avril 2014, en fonction de la progression des divers travaux complémentaires.

 

Et le CCMA 2014 ?

MTT pourrait envisager de créer le (faux) exploit de remporter 3 années consécutives le CCMA Classe 3 ! Mais "à vaincre sans péril....." .

Et question existentielle :

pourquoi le YCC a-t-il créé cette nouvelle classe à la définition discutable ?

" Yachts conçus entre le 31-12-1968 et le 31-12-1976 construits à l’unité ou yachts construits en série industrielle dont le prototype a été construit avant le 31-12-1976, conformes à leurs plans d’origine.

Les bateaux conçus ultérieurement « dans l’esprit « des yachts classiques sont incorporés à cette classe pour les régates du CCMA.

La classe 3 fait l’objet d un classement annuel séparé au CCMA " .

 

Il parait indispensable d'éclairer le visiteur sur certains faits :

- la première série que l'on pourrait considérer comme "industrielle" est représentée par le "Maïca" en bois moulé et date du début des années soixante suivant la volonté expresse de John Illingworth et de Félix Amiot (Chantier Mécanique de Normandie) de développer la course-croisière et la plaisance en diminuant les coûts de construction !

- La coque (en fibre de verre et polyester) du Nicholson 36 est sous-traitée par le mythique et plus que centenaire chantier Camper et Nicholson au près du chantier Hamaltic ;

- de même, les coques (en acier ou en fibre de verre et polyester) du Tina. Le chantier Franck Maas ne réalise que les aménagement, et finitions .

- et , entres autres, Témeraire (Nicholson 36), Doris, Bilou Belle, Hélisara (Tinas), Talia (Swan 36) ainsi que MTT (S&S 34) ont été conçus avant le 31/12/1968 !!!!!!!!!

- au cours des années soixante , les nombreux succès en courses au large et la réputation qui entoure Sparkman et Stephens créent ce que l'on pourrait appeler une "stephens mania" expliquant probablement une diffusion relativement plus importante de leurs créations .

 

Pour être aussi complet que possible, il faut également souligner deux faits dignes d'intéret :

- bien que l'on ait beaucoup de difficultés à obtenir la raison précise du choix de la date du 31/12/1968, il est un fait primordial survenu fin novembre 1968, à savoir, l'adoption, après des années de discusion , de la première jauge véritablement internationale l'I.O.R. , dont la mise en application officielle, pour les courses au large, se fera le 1er janvier 1971 ( vraisemblablement pour permettre aux architectes, contructeurs et régatiers de concevoir de nouveaux modèles adaptés à cette jauge ) .

De ce fait , les voiliers de course-croisière, conçus avant le 31/12/1968 et ayant participé au championnat du R.O.R.C. appartenaient aux classes 1 , 2 ou 3 du R.O.R.C. , quelque soit le matériau de construction .

- il fut un temps où, notamment pour la Classique Channel Regatta (2005 , 2007 , 2009 ), la flotte des voiliers participants était divisée en deux catégories : "Vintage" ( yachts de construction traditionnelle en bois avec membrures, varangues, bordés ...) et "Classiques Modernes" ( voiliers de construction non traditionnelle : acier en forme soudé, bois moulé, contre-plaqué, fibre de verre et résine polyester, aluminium ). Ces derniers bénéficiant d'une meilleure rigidité pour un déplacement plus léger ce qui améliorait d'autant leurs performances .

 

Alors pourquoi n'avoir pas repris cette distinction ? Pourquoi avoir inclus les voiliers conçus entre 1969 et 1976 dans le cadre de la jauge I.O.R. et qui ont bénéficié dans leur conception et leur construction des améliorations techniques et surtout des moindres contraintes de la nouvelle jauge ?

 

A posteriori, telle qu'elle se présente aujourd'hui, cette Classe 3 du CCMA n' aura eu qu'une seule conséquence sans grand intéret puisque MTT fut le seul en 2012 et 2013 à avoir participer à au moins 6 régates , ce qui ne change rien à ses performances puisque l'observateur averti aura pu noter qu'en 2013, il eut terminé 3ème d'un CCMA toutes classes confondues et 1er, en 2012 !