DEBUT DE SAISON, LA ROCHELLE 27/78 AVRIL

Mao Titoï III a connu, hélas comme beaucoup, un long hiver fait de grisaille, de pluie et de vent qui ne prètaient guère à l'action.

De plus, quelques travaux d'entretien et de conservation doivent être envisagés ( Etanchéité du liston, renouvellement des passe-coques d'origine, réfection de la baguette décorative du roof...). Après sa belle saison 2012, il s'apprètait à entrer en chantier durant le printemps pour être digne de la 5ème édition de la Channel Classic Regatta mais le chantier ne sera disponible qu'à l'automne.

La "Mise en Bouche" devenait possible. un équipage viril et motivé ( Bernard R., Bernard P., Philippe B., Jean-Michel B.) fut recruté pour l'occasion, d'autant que ROUVELON et ELLAD ont séduit les ex-équipier(e)s de MTT.

Pour cette première sortie, sans préparation ( mais, TALIA n'était pas plus carèné que MTT), il ne convenait pas d'exiger une grande performance. 

La flotte du YCC à la quelle se joignirent nos amis anglais FOGLIO et CARIACOU connut  des conditions très contrastées. Qu'on en juge par la fraîcheur des nuits, plus hivernale que printanière (3° Celsius à ARS dans la nuit du 27/28 !), un soleil, quasi estival, le dimanche en milieu de matinée, un vent capricieux avec une mini-tornade trsè localisée pour certains, dans l'après-midi de ce même dimanche. De plus,il fallait compter autant sur les courants que sur la remontée des fonds en cette marée de fort coefficient (103/104).

A la Maison du YCC, la veille, au sein des équipages, l’on s’interrogeait déjà sur ce que serait le temps du lendemain, brise soutenue ou vent léger ? Soleil généreux ou froidure ?

Côté organisation, il fallait régler, tant bien que mal, les défections et les inscriptions de dernière heure. Pas facile de rester d’humeur égale lorsque l’on a œuvré, sans retenue, depuis plusieurs semaines pour résoudre la sortie du bassin, le petit déjeuner, les parcours, l’accueil au port escale, le repas des équipages …

Samedi matin, il fallut se lever tôt pour se regrouper aux pieds de la Tour Saint Nicolas. La température extérieure matinale était plutôt fraîche et le petit déjeuner bien venu.

Sous la responsabilité de notre nouveau Président du comité de course : Michel-Girard PECCARERE (de son propre aveu, fils spirituel de Jean Claude Langlois et de Claude Harlé), le départ fut donné avec ponctualité vers 9h15. Long parcours pour la flottille n°1 (voiliers de plus de 8m50), parcours aménagé pour les autres, afin de tenir compte, non seulement de la brise matinale soutenue, mais aussi du fort coefficient  de marée.

Le parcours, sans être exceptionnel, fut bien conçu : cap à l’ouest vers la bouée Roche Sud, puis cap au sud vers la bouée NW-Aix, puis cap au nord vers le Pont de Ré avec un petit détour par la W-Minimes (où  attendait patiemment Bonnie Lass,  bateau comité, pour un pointage intermédiaire, au cas où !). Par vent dominant de N-NW, nul compétiteur ne pouvait se plaindre, l’équilibre entre allures de près et allures portantes étant relativement assuré. Lorna M se distingua en prenant le meilleur départ (trophée Langlois), mené de main de maître par Jacques, enfin remis de son accident d’il y a presque deux ans. Christina 2 passa en tête Roche Sud et, au largue, envoya son spi asymétrique. Curieusement, mais effectivement le vent était proche des 20 nœuds, les autres concurrents s’abstiendront, à l’exception d’un seul (que la bienséance m’empêche de nommer nominativement !) qui tenta , en vain , l’expérience et ce malgré un nombre de bras vaillants et masculins (4 paires, sans compter le barreur !). Le résultat à la bouée NW-Aix était plutôt calamiteux !

Il fallut tirer quelques bords pour remonter le Pertuis Breton et franchir les Islattes contre le vent et le courant. La course fut donc très tactique et les équipages les plus attentifs récompensés au franchissement de la ligne d’arrivée.

Ensuite, l’ensemble de la flotte rejoignit prudemment le Port de la Criée en Ars. Avec le soir, une pluie fine et quelques grains nous rappelèrent que l’été était encore loin et le printemps capricieux.

Le pot d’accueil, ainsi que le repas copieux qui en suivit, permis de réchauffer l’atmosphère et de revigorer les équipages valeureux, avant un repos nocturne bien mérité et, surtout, bien calfeutré la température extérieure n’excédant pas les 3° Celsius !

Dimanche, le départ fut donné promptement à 9h00 et encore une fois, Lorna M se distingua devançant un Men Brial très motivé. Le parcours fut simple dans son énoncé : « parcours inverse » de celui de la veille et tout aussi tactique puisque à contre-courant. Le soleil se fit de plus en plus généreux au fur et à mesure que l’on se rapprochait du Pont de Ré tandis que le vent faiblissait jusqu’à devenir évanescent en milieu de journée. Les spis se déployèrent dans le Pertuis d’Antioche entre la bouée des Minimes et la bouée NW-Aix qui fut atteinte au pas de sénateur pour la plupart d’entre nous.

Ensuite, le retour vers la Bouée Roche Sud, parut interminable, perturbé par les caprices du vent qui, au gré des nuages, passait de fortes risées à vent nul et de NE à NW.

Au total, beaucoup de variantes, beaucoup de plaisir pour cette première sortie,on fera mieux la fois prochaine (enfin si possible !).

 

 

 

Complément sur la "Mise en Bouche" 2013.

 

http://talia-swan36.over-blog.com/

Merci Dominique !