L'évènement de l'année 2012 fut , sans contestation, la course Plymouth-La Rochelle Revival.

Retrouver le récit "Suivez la trace" sur le site de "Plymouth-La Rochelle story"

http://plymouth-la-rochelle-story.webnode.fr/a2012/suivez-la-trace-/

La Rochelle, 29 aout 2012

La saison 2012 s'achèvera bientôt avec la régate du Grand Pavois les 22 et 23 Septembre. Pour MTT, c'est une nouvelle fois une très belle saison, même s'il n'affiche aucune victoire en régate.

Parti de La Rochelle fin mai pour n'y revenir qu'à l'issue de la Houat An Dro , le 21 aout , il aura encore parcouru plus de 2000 milles entre la côte sud de Bretagne, la Cornouaille anglaise et la Charente, tant par obligation que pour le plaisir, non seulement de régater mais aussi d'être présent aux divers rassemblements organisés par les yachts clubs associés au YCC.

Rien n'aurait pu se faire sans l'aide amicale de tous : Benjamin et Arthur, qui ont assuré, non sans peine, le convoyage jusqu'au Bono, Phil of Saba et Eric, dit "Goulfar man" (allez comprendre pourquoi !) du Bono à Port Louis face à un vent à décorner les boeufs (voir le commentaire de Phil LIVRE D'OR & Paroles d'équipage), la capitainerie de Port Louis pour son accueil chaleureux, Thibault et Benjamin qui ont assuré la prise en main de Port Louis à Brest, via Groix, le Golfe du Morbihan et Saint Evette et ont mené MTT durant les Tonnerres de Brest 2012, Thibault, Eric et Lionnel pour leur présence et aide lors de la Plymouth-La Rochelle et la Coupe des 2 Phares, Emmanuel pour sa patience (récompensé par une belle navigation de nuit vers La Baule), Thibault , Emmanuel et Franck lors des Voiles de Légendes et le convoyage vers le Crouesty, Bernard et Jean Marie pour la Houat an dro et le retour sur La Rochelle, sans oublier Dominique (le Coyote), Florence, Valérie, Beatrice et Anne en début de saison.

DEFI DU BAR – TOUR DE L'ÎLE DE RE, 25 aout 2012

 

Qui l'eut cru, après le rinçage à l'eau de pluie lors de la Semaine Classique en mai dernier, ce furent embruns et vents salés qui attendaient les 14 concurrents de ce Défi du Bar 2012, Marie-Christine 3 ayant renoncé à renouveler ses exploits d'antan !

Le moteur de Rocquette, gavé, avant le départ, d'eau de mer n'accepta de reprendre ses fonctions que pour la rentrée au port, au désespoir de son skipper et de ses équipiers qui ne purent profiter de cette thalassothérapie improvisée.

Sagement, le parcours évita le shaker des baleinaux. Marianne, Roche Sud, Nord Ouest Aix, Roche Sud, Chauveau, Marianne, Ouest Minimes, Nord Ouest Aix, Ouest Minimes, quelques 40 milles en Pertuis d'Antioche furent offerts, en compensation, aux équipages.

Patch, Rhun Predou, Woodstock, San Marco et Carpe Diem rendirent rapidement les armes tandis qu'un trio de tête ( Doris, Christina et Mao Titoï) s'échappa dès le contournement de la bouée Marianne. Rose Noire ne parvint pas à refaire son retard. Ellad et Saba se livrèrent un duel sans merci sous des averses salées quasi permanentes...

Panurge, dans sa nouvelle livrée, eut pu être honoré du maillot de la combativité pour avoir résisté durant un peu plus de 8 heures...

Au retour, malgré les efforts et la fatigue, les visages étaient radieux, ravivés par ce « piling gratuit ».

Le ponton Amel ayant été mis à disposition par la Capitainerie, les yachts dédaignèrent les pieds de la Tour Saint Nicolas et se résignèrent, pour la plus part, à rentrer au bassin du Musée, sagement, le dimanche matin dès que la brise s'en fut aller.

Et Mao Titoï, dans tout cela ? Eh bien, il fut fidèle à la réputation du S&S 34 et fit merveille dans cette mer formée, au point d'accrocher ses 2 principaux adversaires durant les 2 premiers tiers de la course. Hélas, le bord de portant, en eaux moins agitées, de Marianne à la Ouest Minimes, ainsi que l'aller-retour WMinimes-NW Aix lui furent fatals. Doris et son équipage, lassés d'être poursuivis de la sorte, mirent les bouchées double en envoyant le spi et creusèrent, sans équivoque, les écarts. Christina 2 se donna bien du mal pour conserver, en temps compensé, après 6 heures de course, quelques.... 16 secondes !

Grand merci à Julia et Vincent ainsi que Florence pour leur participation, et bien sûr,

merci à l'organisation ( Gérard, Roland, Jean-Claude, Nannou, Thérèse ….).

Merci à Odile Boyé-Carré pour ce très beau cliché réalisé dans des conditions de mer difficiles.

http://www.boye-carre.com/fr/accueil.html

 

Ah, j'oubliais : avec cette belle 3ème place, MTT conforte son classement CCMA 2012 : 713 points qui dit mieux ?

La Rochelle, le 6 aout 2012 12h00

MTT devait quitter ce matin le port du Musée mais , voilà, passerelle en panne. J'en profite donc pour quelques nouvelles rèçentes.

MTT et son jeune équipage MarMar ont participé aux "Tonnerres de Brest" avant de rejoindre Douarnenez.

Le départ vers Plymouth , en rallye, se fit comme prévu le 20 juillet. Escale à l'Aber Ildut puis à Yealm River. Excellents souvenirs gràce à Olivier et Benoit qui ont bien orchestré les évènements.

Le séjour à Plymouth et les régates furent appréciées de l'équipage (Eric, Thibaut, Lionnel).

A Douarnenez, tous les participants furent impréssionnés par la vision (en prime time) du film de Pierre MARCEL sur le NY 30 AMORITA.

Après une longue traversée, les yachts atteignaient le port de La Rochelle en fin de journée le 31 juillet.

Belle prestation de MTT, 3ème de la C2P, derrière Kraken et Chrisando. 3ème de la Plymouth-La Rochelle derrière Chrisando et Kraken !

à + pour d'autres commentaires et photos.

 

 

LES VOILES de la CITADELLE, Port Louis, 8-9-10 juin 2012

Le souvenir de l'accueil chaleureux fait aux yachts du YCC, il y a 2 ans, par l'équipe de la Sellor et du SNLB, associée à la municipalité de Port Louis, ne pouvait laisser indifférent à l'invitation à participer à la 2ème édition des Voiles de la Citadelle. L'important n'était pas lié au fait qu'il s'agit d'une étape du CCMA 2012 mais plutôt au plaisir de se retrouver, entre amis, avec d'autres voiliers tels le Saint Michel (ancien voilier de Jules Verne), le Corbeau des Mers, l'André Yvette (ancienne gabare de Lampaul-Plouarzel) et le plus que centenaire Mehalah ( loin de sa Tamise natale). La fête fut belle malgré les mauvaises conditions météorologiques et la conclusion quasi unanime : pourquoi ne pas renouveler l'évènement chaque année ?

Côté compétition, le comité de course nous offrit, malgré les conditions peu favorables, deux parcours bien adaptés et aussi équilibrés que possible. Grand merci, donc, à Eric et Maria.

Pour ceux qui s'y intéressent, résultats sur le site du YCC et, surtout, belles photos de François BERLAND : http://photosmarine.com

Enfin, laissons la parole à Phil of Saba pour conclure sur ce beau sujet de partage et d'amitié : http://www.webmentvotre.com/saba/?p=5607

 

7- 8 juin 2012

Saba (Philippe et Eric) ne pouvant quitter La Rochelle pour raison technique et météo défavorable, il devient possible de rallier Port Louis. En route , donc, par voie terrestre, ce jour vers Le BONO. Grand merci à Yves et Didier pour leur aide indirecte à rejoindre ce jeudi soir le bord de MTT.

Gros coup de vent dans la nuit sous les piles du pont. Départ vers 9h00 avec le jusant. A la sortie du golfe du Morbihan, vent de WSW, 5-6. Basse Nouvelle est laissée à tribord, sur un seul bord de près (GV à 2 ris, génois réduit). Le rendez-vous avec Kraken 2 est manqué ( départ du Crouesty, vers 11h30). Le même bord est poursuivi jusqu'à permettre de parer la pointe de Quiberon.

La route est directe sur la passe sud de Lorient mais dans une mer hachée et un vent contraire de 30 noeuds quasi permanents, éprouvant pour le barreur et le voilier. Heureusement, le soleil est généreux, et l'accueil à Port Louis vers 16h00 est chaleureux. Merci Maria, Bruno, Brieuc & C° !

6 juin 2012

MTT reste à l'abri dans le magnifique cadre de la rivière du Bono, dans l'attente d'une météo plus favorable pour continuer sa remontée vers le nord. Le programme initial devait le mener à Port Louis pour les Voiles de la Citadelle (2ème édition) mais ce n'est pas réalisable.

Prochain départ vers le 15 juin, a priori, pour une 4ème participation à la Trégor Classique.

 

6. Les voiles Classiques de la Baie de Quiberon

5. Convoyage La Rochelle- Le Bono

Pour se faire, MTT retrouve son jeune skipper suppléant, Benjamin de retour d'un périple de 4 mois sous le soleil des Antilles. La météo est capricieuse, ce lundi, ainsi que le moteur  contraignant à un retour aux Minimes.Après avis sérieux divers sollicités par Arthur, mardi, nouveau départ, avec escale à Saint Martin de Ré du fait de la météo et de petits ennuis de circuits électriques. Mercredi soir, escale à l'Île d'Yeu. Jeudi arrivée au Crouesty après une navigation sous voiles puis motorisée faute de vent. Vendredi, nous nous retrouvons au Bono, à couple de VELA.

4. Semaine Classique de la Voile. La Rochelle

 

SCV La Rochelle. Trophée Sergent 2012 .

Préambule

Ce mercredi 16 mai, la fin de journée semblait promettre un temps printanier.

Près d'une vingtaine de yachts répondirent à l'appel et ce malgré les prévisions météos plutôt pessimistes. Gérard nous organisa, on peut le dire, de main de maître, la mise en place des voiliers autour des pontons Amel.

Jeudi 17 mai : de La Rochelle à St Denis d'Oléron.

Pour cette première étape, une évidence : les prévisionnistes ne s'étaient (hélas) point trompés, ce qui fut fatal aux plus petits de la flottille.

Au coup d'envoi, Viola et MTT, revivant la régate précédente, s'envolent joyeusement. Mais le verdict tombe : « rappel individuel », et come back pour les fautifs. Talia, dont c'est la première apparition, fera aussi demi-tour pensant à un rappel général. Il remporte néanmoins le Langlois, devant Saba dont la GV était à peine établie ! Comme quoi « rien ne sert de courir, il faut partir à point » !

NWAix, Longe Sud, NWAix, la lutte est serrée derrière Christina 2. Ellad, Talia et MTT terminent dans un mouchoir de poche devant St Denis.

Accueil aux pontons sous la vigilance de Gérard avec 2 bonnes heures d'avance, ce qui laissera tout loisir pour profiter de cette belle escale. Arthur, le requin, nous rejoint malgré un départ tardif. Soucis de longueur de bôme sur Ellad, fraichement rénové. Belle consolation néanmoins par une deuxième place au général, peut-être favorisée par un 20% de pénalité infligé règlementairement, mais à regret, par le Comité de Course aux mangeurs de ligne...

Vers 19h00, le Yacht Club nous accueille chaleureusement et, comme à l'accoutumée, désormais, belle soirée malgré le vent qui nous rafraichit.

Merci au YCO, à Michel, Nanou , Gwen et les autres... qui nous ont encore concocté un bon repas.

Vendredi 18 mai : Retour sur La Rochelle.

Compte-tenu de l'heure, parcours court NW Aix, Roche Sud, Ouest Minimes, sous un vent soutenu de WSW. Malgré tout, la sécurité l'emporte sur la compétition et seuls Christina 2 et Arthur portèrent leur spi.

Samedi 19 mai : Tour de l'île de Ré, de La Rochelle à Saint Martin-en-Ré, du Pertuis d'Antioche au Pertuis Breton " Sailing in the rain ".

Nécessité obligeant, départ matinal vers 8h30. Le vent s'étant bien établi, la plus grande partie de la flotte franchira en temps et en heure les bouées mouillées à bonne distance du phares des Baleines et du Baleinau, mais c'est trempés ,rincés, éreintés que les yachts accosteront à couple aux pontons de Saint Martin. Même en Bretagne il ne mouille pas ainsi !

Comme à l'accoutumée, le Yacht Club nous reçoit dans son cadre particulier. Remise du guidon du YCC par notre Secrétaire (et) Général en gage d'amitié. Thalamus nous a rejoint pour le Trophée Sergent et Paule SERGENT, en personne , nous fait l'honneur de sa présence.

 

Dimanche 20 mai : Trophée Sergent

Au petit matin, ciel gris, vent du nord, fraicheur quasi hivernale. Les équipages s'éveillent lentement et franchissent à petit pas la ligne donnant à Saba ( esseulé près du bateau comité), une nouvelle fois, l'occasion de montrer sa vélocité.

Sous spi, Christina 2, Arthur et MTT se dégagent quelque peu du reste de la flotte. Pont de Ré, Roche Sud, Ouest Minimes, Roche Sud, arrivée Ouest Minimes. Le vent du Nord est monté d'un cran, permettant à l'ensemble des concurrents de se retrouver au ponton Amel avant la fin de la matinée, pour un repos bien mérité à l'abri du froid (même à la Toussaint, il fait meilleur en Pen ar Bed !).

Rentrée au bassin, ponctuelle et disciplinée vers 16h00.

18h00, Maison du YCC, ils sont venus, ils sont (presque) tous là. La convivialité l'emporte sur la compétition. Pour le Trophée Sergent, Mme Paul Sergent remet la récompense au requin Arthur,dont la victoire est saluée chaleureusement. THALAMUS, à bord duquel elle participa, n'a pas démérité pour autant.

Christina 2 remporte cette édition 2012 de la Semaine Classique . Enfin, Gérard consacre Saba, master of the Langlois's trophee, ( 2007 revival ! )

EPILOGUE « se souvenir des belles choses »

Lundi 21 mai, 10h00 du matin .

Sur le quai du bassin des chalutiers, une femme aux cheveux couleur de ciel de traîne semble jeter un regard nostalgique sur le spectacle des yachts amarrés. Au fond de ses yeux, on devine les images qui reviennent « là où la mémoire s'attarde ». François, Fernand et les autres ...Eloise, Marie-Christine 3, Thalamus et les autres...

 

 

 

3. Mise en Bouche La Rochelle 5-6 mai 2012

Pour cette première sortie, l'équipage se renouvelle et (c'est mode) respecte la parité : Bonjour Florence et Valérie, merci d'accompagner Dominique et François.

La notion de mise en bouche à quelque chose qui s'apparente à la gastronomie et, de toute évidence, les manifestations nautiques de 2012 devraient se révéler comme un très grand Cru.

Pour mettre en appétit, on ne pouvait choisir mieux !

Mais revenons-en aux faits qui se déroulèrent ce week-end.

A la fin de ce mois d'avril frileux, le flâneur put voir le bassin du Musée Maritime s'animer un peu plus chaque jour : remises à flot, réarmement avec, pour certains, rinçage à l'eau douce des voiles pour en éliminer la poussière de l'hiver, derniers coup de pinceaux, plongée sous-marine pour changement d'anodes etc. ...bref, un bel engouement, près d'un vingtaine de yachts annoncés.

Dès le vendredi, en début d'après-midi, sous un soleil généreux, la plus grande partie de la flotte rejoignit le ponton Amel, préférant renoncer à leur sieste plutôt qu'à sacrifier une partie de leur sommeil nocturne. Ce n'est que contraints et forcés, que d'autres choisirent de le faire sous le seul regard des étoiles à l'instar de SABA et de SYLPHIDE.

La Maison du YCC s'anima dès 17 h 00, Gérard menant d'une main ferme la régularisation des inscriptions.

En attendant le briefing et le pot d'accueil, chacun put découvrir la revue édition 2012 et commenter à loisir. Bienvenue à BALAO et WALAM .

SAMEDI, aux environs de 9h00 et de la bouée des Minimes, le ciel est bas et le reste de la brise nocturne, évanescent. Les spis, sans doute encore sous le charme du repos hivernal se déploient avec plus ou moins de bonne volonté. La flotte s'étire et progresse tant bien que mal et, fort heureusement pour certain(s), la voix de Roland annonce l'envoi du pavillon Lima, L comme lièvre ou plutôt comme « follow me ». Contrairement à d'autre domaine artistique, « Moteur » résonne comme fin du round ! En route pour le Pertuis Breton à la recherche de la brise annoncée, sous un début de crachin éponyme.

Nouveau départ vers midi, BALAO, DORIS, MTT  s'octroient, dans l'ordre, le Trophée LANGLOIS. VIOLA et DORIS tirent lentement à la côte pour remonter vers les Islattes dans une zone de courants moindres. MTT emboite le pas de son concurrent direct, nouveau promu de la classe 3, DORIS. Le vent se lève progressivement et ces trois-là vont se livrer, en tête de course, à un marquage serré. En bords de près successifs,VIOLA se montre le meilleur tacticien mais subit les dures lois de l'évolution du yachting, sous l’œil affuté et les objectifs de Franck BICHON. Derrière, nul doute, la lutte est serrée , en temps réel, SINBAD devance ROUVELON de 3 minutes,SABA, WALAM, PATCH et BALAO s'échelonnent à l'arrivée en moins de 4 minutes, de même pour TÊTE EN BOIS, BEL AMI et SAN MARCO.

Samedi fin d'après-midi : l'ensemble de la flotte est accueillie chaleureusement dans le nouveau port d'Ars en Ré.

En attendant le pot d'accueil et le repas, une foule plus curieuse que nombreuse assiste au lancement réussi d'un bib « classique » considéré comme périmé et à l'envol majestueux d'un équipier plus inconscient que courageux mais s’interroge sur la durée de survie des naufragés potentiels en l'absence de toute nourriture, (z'auraient pu y mettre au moins le livre du Docteur BOMBARD  ou, mieux encore, peut-être,la version multilingue du « petit navire »!).

SAN MARCO et MAO TITOÏ III, désignés par le sort, font l'objet de mesures aussi précises que possible qui leur permettront d'obtenir leur certification JCH.

Réception, repas et soirée très agréables. Merci Michel, Claude, Nanou et collaboratrices(eurs) bénévoles.

Pour qui n'est pas rétais ou charentais, ARS en RE est, on l'imagine, un petit paradis auquel on accède, par la mer, en frôlant le petit bois de « Trousse -Chemise » et dont on repart en regrettant le manque de temps pour en apprécier la saveur poétique. BEL AMI et WALAM, sans doute enivrés de ce charme particulier, délaisseront le reste de la flotte pour profiter, dès le matin,de l'estran et des plaisirs de la pêche à pied …

Dimanche, à bord de MTT.

Lever matinal imposé par le coefficient de marée, sortie du chenal sans douche ni petit déjeuner. Longue attente jusqu'à l'heure du signal d'avertissement, ballotés au mouillage à proximité de la ligne, face à une brise soutenue avec pour conséquence un petit déjeuner qui a du mal à passer. Départ raté, suivi d'un envoi de spi à effacer des mémoires...Les principaux concurrents sont déjà envolés.

Après les Islattes,empannage à oublier.

A la poursuite de SABA, sur un long bord jusqu'au passage du Pont de Ré. Toujours sous spi, bord de travers puis de près quasi serré pour atteindre la perfide MARIANNE, la quelle sera fatale à SABA, nous remettant un peu dans la course,

Après avoir viré la bouée des Minimes, bon bord de près dans la brise qui nous permet de remonter SINBAD. Néanmoins, bon prince, vis à vis du yacht de notre bien-aimé président d'honneur, MTT se refait, dans le dernier bord, la manœuvre du spi enroulé et permet à SINBAD de franchir la ligne d'arrivée avec 20 secondes d'avance. « à tout seigneur, tout honneur. »

Dimanche , Maison du YCC.

Les bonnes choses ont une fin, hélas. Le protocole de la remise des prix n'empêche pas un peu d'humour. BEL AMI et WALAM sont sur le chemin du retour. Le banc du Bucheron n'a pas été trop sévère et les moules (sans les frites) excellentes à n'en point douter.

Merci, merci encore à l'organisation parfaitement orchestrée.

Félicitations à tous les équipages et plus particulièrement aux vainqueurs du jour VIOLA et DORIS

 DUEL DANS LES PERTUIS, VIOLA versus MAO TITOÏ III

photo publiée avec l'aimable autorisation de Franck BICHON. Toutes les photos sur http://phototheque.franckbichonphoto.com/home.php recherche "mise en bouche"

2. Remise à l'eau

Petite distraction d'avril

Nouvelle couleur, nouveau mât (2 étages barres de flèches) ...                                  Nouvelle motorisation ,   

 

Nouveau rating d'enfer (pour les autres concurrents ) !

Et déjà le bruit court qu'il pourrait s'agir du futur vainqueur des CCMA à venir, au point que l'on se prépare,

en haut lieu, à commander une série (industrielle) de demi-coque en plastique.

 

Enfin, on pense qu'il pourrait être un candidat sérieux pour la Coupe Matrimoniale «  Buvard et PéQ-chaix »

 

(récompensant le plus beau coup de pinceau) .

 

Il s'agit d'une coupe remplie d'une boisson marine traditionnelle dite « Jus de chique »,

 

naturelle et garantie sans nicotine ajoutée !

1. Hivernage et travaux.

MTT a , donc, passé l'hiver au sec au Chantier Naval Force 3.

L'essentiel fut d'entreprendre petit à petit la rénovation de la peinture de coque.

 

Aute exercice hivernal : restauration du support de winch de spi "accidenté" durant les Voiles de Légende.

 

 

BONNE ANNEE 2012, qu'Eole soit favorable ....